‘Where there’s a will, there’s a way’.

-version Française juste en dessous-

English version

Probably one of my favourite sentences. Not because my father told me this once, but because I truly believe it and this really makes sense to me.

(I am realising at the same time I am typing this that it’s been such a long time I didn’t write any article on my blog. -And there is absolutely NO VALID REASON to this-. Here below comes an explanation.) Lire la suite de « ‘Where there’s a will, there’s a way’. »

Publicités

Because onions are forever. 🎬

Tu te souviens de ce moment dans ta vie, où tu vis l’instant T, mais ce n’est pas du tout ce à quoi tu aspirais et souhaitais. Il s’appelle « présent », mais pour quoi, ça ne t’a jamais traversé l’esprit qu’il soit un cadeau…

Je l’ai détesté, vraiment. De tout mon cœur. Mais quand je me le remémore, je n’ai pas de meilleur souvenir de joie intense que ce moment.
Bon… j’en fais peut-être un peu trop, mais quand même. Lire la suite de « Because onions are forever. 🎬 »

Mi-parcours des fermes !… épisode 2 !

Les nouvelles se font rares, je sais, mais lisez bien ce qui suit, au moins ça a de la valeur de cette manière !

Alors voilà, après ma semaine de vacances à Byron je suis venue à Gatton pour continuer mes jours de ferme ! … et je me débrouille plutôt bien puisqu’au jour d’aujourd’hui, et deux jours avant mon anniversaire je suis arrivée à mi chemin !! Yoohooooo

Allez, sortez les mains de vos poches et applaudissez l’artiste !
Ouf, ça fait du bien quand même ! C’est certain que je vais encore galérer pendant quarante quatre autres jours mais au moins, ça c’est fait, et voir la progression ça rassure !

Mais il se passe quoi exactement là où je suis ?

Suivez le guide : Lire la suite de « Mi-parcours des fermes !… épisode 2 ! »

Ces fameux jours de ferme… épisode 1 !

Je les ai bel et bien commencés… ! Sans mentir !

…et avant que vous me disiez tous :
« oh ben ça va, c’est chouette, y’a pire comme cadre ! », ouais, c’est sûr, il y a pire, mais il y a aussi mieux…
Je vous explique.

Déjà, c’est vrai que la plupart d’entre vous qui lisez ceci maintenant découvrez un peu ma vie. Vous en aviez bien évidemment eu un aperçu en lisant l’article dernier mais après tout, ‘elle est en train de faire quoi au juste ?’. Lire la suite de « Ces fameux jours de ferme… épisode 1 ! »

Quand je parle à … moi.

Parfois, je m’exprime.. Oui c’est normal jusque là.

À d’autres, oui, bien évidement ; aux chats de la baraque, oui, aussi, mais en grec, parce que je parle grec aux animaux ; au téléphone, en décalé niveau horaires avec les copains, oui, aussi. À beaucoup de personnes vous me direz, mais pas vraiment en fin de compte…

Ici, parfois, il n’y a pas tant de gens que ça à qui dire des choses. Vous savez, les ‘vrais’, ceux qui sont prêts à tout entendre.

Ceux à qui je m’adresse peuvent, à chaque fois, comprendre et analyser ce que je raconte, -quoique-, me donner des conseils ou juste être à l’écoute, et puis parfois non, parce que je ne dis rien.
Parce que ce que je dis, c’est à moi-même.
C’est mon moi qui me parle, et c’est un secret entre lui et moi avant de décider de le mettre à l’écrit.

Lire la suite de « Quand je parle à … moi. »

Australie : objectif photographie ?

Je suis venue en Australie sans grand objectif, juste l’envie d’apprécier ma vie.
Et c’est le cas ! Mission réussie.

Étape 1 : j’ai commencé par trouver un appart. J’en ai un, pas le meilleur, je vous l’accorde, mais j’ai un toit au dessus de ma tête et un loyer pas trop excessif à payer pour la localisation, donc je m’en accommode. Avec le sourire, s’il vous plaît. Lire la suite de « Australie : objectif photographie ? »