Pour de nouvelles aventu… fermes !

Alors oui, c’était certain que partir à l’aventure comme ça c’était quelque chose que j’appréhendais énormément dans la mesure où, pour moi, j’abandonnais le tout, avec une impossibilité d’y revenir.

Je quittais la ville que j’aimais, la vie qui me faisait rêver et les personnes qui m’étaient plus que chères.

J’allais devoir mettre le tout entre parenthèse et ce n’était clairement pas quelque chose qui me faisait sourire, parce que mon temps est compté et que même avant de partir, j’en étais triste…

Après coup, je me dis que oui, c’est laissé derrière effectivement, mais que si je me débrouille bien, je vais y revenir ! Et dans moins de trois mois !

C’est donc pour ça que je me suis prise une bonne semaine de vacances à Byron !
Histoire de remonter vers le nord du pays, et trouver un travail en ferme peut être plus agréable que le ramassage de glaçons rouges trempés aux aurores…

Arrivée là bas -et c’est ce qui arrive en général partout en Australie- c’est que l’on fait des rencontres. Parfois bonnes, parfois on s’en fiche, mais surtout improbables et si on veut trouver le bon dans chacun il suffit d’entamer la bonne conversation et de creuser, jusqu’à chopper ce petit truc en plus qui nous fasse nous dire que ‘oui, c’est bon, c’est ça que je cherchais!’.

Et c’est ce que j’ai trouvé.
Comme une mèche brune sur la tête d’une blonde : une belle lueur d’espoir !

Petit déjeuner dans la cuisine commune de l’hostel, deux mecs arrivent vers moi : ‘hey salut vous venez d’où?’.

(Ah, il faut savoir aussi que dans les auberges de jeunesse,
l’important est le pays d’origine, le prénom vient après).

La conversation démarre donc simplement comme ça :

– De Grèce et France.
– Ah les deux ?
– Oui, maman grecque papa français -blah blah-. Et vous ?
– Belges ! Mais du côté flamand.
– Ah c’est chouette ! Et vous faites quoi ici ?
– Oh un petit break avant de continuer les fermes (là ça me plaît)
– Cool !! moi aussi pareil ! c’est une tare hein ? Hahah. Vous êtes à combien de jours ?
– Ouais carrément ! Vingt-deux ! (on enchaîne plutôt bien on dirait)
– Ah ben moi vingt-huit tiens ! Et vous allez les faire où ? moi je monte dans le nord.
– Nous aussi on pensait monter plus, à côté de Brisbane (un peu trop précis à mon goût)
– Ben écoutez, haha, on pourra se retrouver, moi aussi j’ai repéré un petit patelin par là haut qui me semble pas mal pour faire ces jours !
– Nous aussi, en plus hébergement serait à $90 la semaine (même info que j’avais trouvé, donc je mets les pieds dans le plat)
– … Ça ne serait pas Gatton par hasard ? Le caravan park ?
– Mais siiiii !!! comment tu connais ???

Et voilà, c’était lancé, j’avais trouvé cette mèche tant attendue !
Je n’étais pas seule dans ma galère et ça me rassurait plutôt pas mal pour être tout à fait honnête.

Dans ma chambre vivait aussi un jeune allemand, et de fil en aiguille on est aussi tombés sur ce fameux sujet et il se trouvait que lui voulait également faire ses fermes et recherchait un endroit où se rendre dans les prochains jours.

On s’est tous mis d’accord et c’était décidé : Ben et Lucas partaient en éclaireurs à partir de vendredi dans ce village (ville ? trou paumé ? je ne sais pas trop) et je les rejoindrai avec Andy le dimanche, en van (au lieu de prendre deux voire trois différents bus) pour avoir attaquer avec la première semaine de boulot à partir du lundi.

Mais il n’était pas question de faire le trajet direct Byron-Gatton avec mon allemand ! Il avait donc décidé de passer quelques heures à Nimbin, village hippie dans les montagnes, fameuse pour sa culture intensive de Ganja, puis déposer deux copines à Surfers Paradise, sur la Gold Coast, pour ensuite arriver à la nuit tombée dans le caravan park.

Vendu !

Les vacances sont terminées, j’embarque dans un van avec trois inconnus et nous voilà partis, pour la première fois de ma vie, en mini road-trip en Australie !

Article-NimbinPlaces

On arrive donc dans ce village et on décide d’explorer le tout : une rue. Grandiose.

Le tout a l’air plutôt calme, bien entretenu et jusque là, très normal. C’est après avoir exploré les premiers magasins qu’on a de suite été mis dans le jus !
Très étrange, excentrique à souhaits et un peu hors du temps. Des plantes médicinales, parfois un peu moins, ambiance très spirituelle et croyances étranges. On y trouve littéralement de tout ! Encens, cachets naturels, livres, pommades… Parfois assez touristique mais certains magasins sont très légitimes et les gens ne le cachent absolument pas.

Article-NimbinCityLifeJe ne sais pas en revanche si c’est très légal, mais la police est bien là ; mais que fait-elle ? aucune idée (enfin si, j’en ai bien une…).

C’est une bulle, un autre monde, insoupçonné. On entre dans une librairie, on en ressort avec un livre… mais pas que. Faut bien connaître les parages.

Article-NimbinColorComme tout petit village : libraire, poste, pharmacie, supermarché, vêtements, école, mobilier, expositions, banque… juste le tout un peu hippie-isé. Un soupçon de caractère recherché par les visiteurs bien évidemment. Et les gens se fondent tellement bien dans ce paysage…

 

Après ce détour dans les montagnes il est temps de reprendre la route et déposer les filles sur la côte pour le reste de leurs vacances ! Malheureusement il était déjà trop tard pour dégainer l’appareil et bien que pour ma part j’ai tous les souvenirs dans la tête je ne peux pas vous les partager à mon grand regret…

C’était littéralement le Miami du pays, avec ces canaux, maisons sur la rivière, grands buildings sur la côte, surfers, plages toutes en longueur… ça en jette !
Peut-être que si vous jetez un œil à ce lien vous comprendrez de quoi il s’agit. Le site est pas mal fait et ça me donne d’ailleurs pas mal envie d’y retourner pour me faire un meilleur avis !

Voyager en van en Australie ça a vraiment un charme indescriptible, et je pense que je réitèrerai à nouveau cette expérience ! Voire même m’en acheter un ! On passe de ville en ville et voit des paysages incroyables, découvre de nouvelles cultures et modes de vie…

De Byron à Gatton, c’est que deux heures et demie de route à vol d’oiseau en vrai, mais laissez aller votre volant et découvrez les alentours, ça en vaut vraiment la peine ! on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise. Et les gens qu’on rencontre ? … toujours de bons moments.

La nuit tombée sur la côte, on laisse les filles à leur nouvelle auberge et trace la route jusqu’au camping où nous attendent les garçons.

Les nouvelles aventures vont continuer, et très vite… bien plus vite que prévu.

La suite au prochain épisode !

xxx

Publicités

2 commentaires sur « Pour de nouvelles aventu… fermes ! »

  1. Bonjour Maya,
    Pierre (Roch) et moi nous partons bientôt en Australie voir notre fille Chloé qui vit à Darwin, tout au Nord.
    J’y passerai le mois de juin. Si tes rencontres te mènent jusque là, n’hésite pas à nous faire signe.
    Françoise Richez (de St Aubin Château Neuf)

    J'aime

    1. C’est adorable merci beaucoup ! :D je ne sais pas où je serai d’ici là, ça aurait été avec grand plaisir que je serai venue jusqu’à vous !
      Merci encore et à bientôt peut être !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s