‘Matcha Mylkbar’ – St Kilda

Du côté de St Kilda on se rend compte qu’il y a plusieurs endroits sympas à tester. Comme on est curieuses et gourmandes (et apparemment un peu fainéantes) on s’est rendues au coin de notre rue au Matcha Mylkbar.

Ma copine française -faisant son semestre à Sydney- m’avait déclaré mi septembre « tu dois y aller pour moi, ils servent les smoothies dans des têtes de mort !! ».
Ça m’avait déjà bien convaincu.

Et après lecture du menu sur leur site internet, on y est allées avec un beau groupe de copains tester si ça en valait vraiment le coup de fourchette.

Par ici pour vous inspirer avant de commencer les festivités :
http://www.matchamylkbar.com/

matchamylkbarskull

Quand l’on se renseigne sur un lieu ou fouine un peu partout, Instagram, le social média de la photo, nous donne un bel aperçu de ce que l’on peut y trouver question ambiance et plats, le site, pour l’ambiance et le thème du lieu, et d’autres reviews pour un côté plus général : « ça vaut vraiment la peine de d’y passer ? ».
Mais l’on ne se fait son avis personnel qu’uniquement en s’y rendant. Chose promise, chose due !

On s’était dit qu’on ne réservera pas. Et bien heureusement que les garçons étaient plus ponctuels que nous et ont booké une table car sinon nous n’aurions pas pu faire cette revue… whoops.
En effet, le lieu est bien plus petit qu’imaginé dans ma tête. Le restaurant fait l’angle de la rue et si on parle dimensions et conception, il fait littéralement l’angle -triangle je dirai même-. En pointe étroite en entrant à gauche et bien plus large au fond droit côté comptoir et cuisine. (Je n’ai aucune idée de si ce que je dis fait réellement sens, mais pour moi oui).

matchamylkbardishes

Petit espace donc, mais si bien agencé qu’on ne s’en rend à peine compte. Les tables sont grandes et les ouvertures vers l’extérieur assez larges pour ne pas s’y sentir étriqué ne serait-ce qu’une seconde.
Ce que j’adore ici ce sont les détails. De l’enseigne lumineuse centrale aux détails des décorations des plats en passant par les couverts ainsi qu’aux inscriptions sur les bouteilles d’eau et menu ainsi que l’intitulé même des plats : rien n’est laissé au hasard, pousse même au rire, et ça fait un bien fou !

matchamylkbarplace

Le lieu est frais -aussi bien au niveau des couleurs que grâce à la climatisation- et son mobilier chic industriel choisi à la perfection avec l’assortiment de plantes qui donnent un bon reflet du lieu : trendy et vegan.

 

Oui car j’ai oublié de le préciser ici, tout comme à mes convives, ce lieu est vegan ! Pour les non-initiés, cela veut dire que tous les plats sont végétaliens : rien n’est issu de l’animal !
En même temps, et remarque pertinente d’une copine, le nom est un bon indice.

matchamylkbarfoodie

Nous étions donc six à profiter de ce moment. Et pour être honnête, même si la carte change régulièrement, j’ai une bonne mémoire, donc je vais pouvoir vous faire succomber à la tentation à distance en vous décrivant ce qu’on a pu y déguster de bon…
Dans le désordre (et parce que oui, le désordre parfois ça a du bon), les voici…

Les bols salés :
Loma Linda, California :
–> riz au coco, lentilles braisées, sauce aux cacahuètes, guacamole, tomates fraîches, ananas au chilli et graines de courge.
Plat bien dosé et assez épicé ! Il a fait l’unanimité pour deux personnes autour de la table grâce à ses saveurs exotiques.
Nicoya Peninsula, Costa Rica
–> patate douce cuite, guacamole, sour cream, quinoa, houmous de betterave, edamame, pesto et tortillas de maïs.
Toujours autant satisfaite de mon choix ! Parfait équilibre des saveurs. Approuvé à 110%.

Les bols sucrés :
Un amaze bowl
–> au matcha et coco, avocat, épinards, huile et lait de coco, fraises, banane, copeaux de coco, citron vert et granola au coco.
Un full coco bien explosif et très bien réussi !
Un #no filter
–> fruits de saison, meringue vegan, yuzu confit,
À défaut d’un plateau d’argent, votre dose de sucre est apportée dans un bol ! Peut-être un indice et le pourquoi du comment ce bol n’est plus sur la carte (?)

Pour finir, un classique vegan :
Okinawa, Japan
–> Hiyashi Chuka (ramen froides) constituées de soba au matcha (pâtes de sarrasin), concombre, carottes, chou rouge, tendrils (plante japonaise), ponzu (sauce soja) au yuzu et kombucha (sorte de thé fermenté très peu calorique).
Plat qui ne m’a pas inspiré à première vue bien que très coloré et beau à photographier. Selon le goûteur : pas mal du tout !

matchamylkbarglobal

Spécialiste également des lattes et du matcha vous vous devez d’essayer l’un d’entre eux. J’ai opté pour un smoothie pour la volonté d’avoir de la fraîcheur et n’ai pas du tout été déçue ! Pour être honnête avec vous, pour le choisir, j’ai couplé les ingrédients que je souhaitais avoir en bouche avec les plus étranges, ceux qui auraient de la couleur. Oui, beau et bon, il me faut les deux. J’ai donc choisi le vert : au matcha, tahine, épinards, banane, mangue, maca, protéine de vanille et lait de coco (point culture : appelé coconut mylk, car c’est du lait ‘milk’ en anglais, mais végétal, donc ‘mylk’).

matchamylkbarfoodie

Question prix, les plats sont dans la norme. Les smoothies sont peut-être faits pour alléger votre porte-monnaie mais bien remplir votre ventre, donc à méditer -ou déguster-.

 

 

Encore une belle vitrine de la culture foodie de Melbourne que son bord de plage revendique de posséder !

… à très bientôt pour de nouvelles aventures culinaires ! xxx

3 commentaires sur « ‘Matcha Mylkbar’ – St Kilda »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s