Australie : objectif photographie ?

Je suis venue en Australie sans grand objectif, juste l’envie d’apprécier ma vie.
Et c’est le cas ! Mission réussie.

Étape 1 : j’ai commencé par trouver un appart. J’en ai un, pas le meilleur, je vous l’accorde, mais j’ai un toit au dessus de ma tête et un loyer pas trop excessif à payer pour la localisation, donc je m’en accommode. Avec le sourire, s’il vous plaît.

Étape 2 : Trouver un job. Et malgré le fait d’avoir presque réussi à me faire virer avant même d’avoir commencé, je l’ai gardé, évolue dans un environnement très agréable, ai été augmentée et peux mettre de l’argent de côté pour les plaisirs quotidiens (exemples de ceux qui se trouvent dans cette catégorie : City Discoverer ).
Et puis, j’en ai même trouvé deux à vrai dire ! Blandine travaillant dans la communication digitale d’une marque, celle-ci m’a embauchée, dans un premier temps, en tant que photographe, et maintenant je travaille pour eux dans le restaurant également ! (merci l’anglais !).

Étape 3: Profiter de la vie ! faire ce qui me plaît, rencontrer du monde, m’amuser, prendre des photos, écrire, avoir un rythme, faire du sport, manger, sourire… faire de chaque jour une réussite. Et ça non plus, ça n’a pas loupé.

Alors je vais vous confier quelque chose… Je ne le dis que très rarement, mais ce coup-ci, je suis plutôt fière de moi, alors je souris, bêtement dans mon coin, ne le montre à personne, mais vous le rédige ici.

Quand j’ai « commencé la photo » début septembre, en arrivant ici, et bien qu’ayant déjà eu l’occasion de faire quelques clichés en France, je ne m’étais jamais dit que j’en ferai quelque chose d’intéressant. Peut-être lancer un blog, comme celui-ci, et montrer un peu ce que je fais… remplir l’instagram de Blandine et faire en sorte qu’elle ai de jolies photos de profil à publier régulièrement… et puis moi, me faire plaisir, m’améliorer et oser sortir cette bête noire de mon sac, la tester, rater, recommencer et arriver à mes fins, pour mon plus grand plaisir.

Je n’ai jamais eu d’objectif en ce qui concernait un simple clic effectué au bon endroit, au bon moment, avec la parfaite mise en scène. Et pourtant… Lorsque Blandine m’a fait connaître les gens pour lesquels elle travaillait elle leur a vendu mon ‘talent’, comme personne ne l’avait jamais fait.

« Je vous présente Maya, c’est ma coloc et elle est également photographe (tu t’emballes là non?). Je sais que vous recherchez quelqu’un pour vous, alors ça pourrait être le bon compromis ? …
Oui, demain matin ? un shooting ? oui oui elle est dispo. »

Ça a donné ça : un couple charmant, une équipe heureuse, un joli cadre, du plaisir à chaque image… et je suis ne suis nullement influencée par mon estomac en vous disant que tout ce qu’ils font est également délicieux !cluckedstkildashooting

C’était simple comme ‘bonjour’ et en leur disant au revoir le soir et leur livrant les clichés le jour d’après je ne m’attendais pas à ce que trois semaines plus tard une de mes photos apparaisse dans la presse locale…

Comme quoi.

Where there’s a will, there’s a way. And life is unexpected.

*sourire gêné*

leadercommunityclucked
The Leader Community, St Kilda, 15.11.16

4 commentaires sur « Australie : objectif photographie ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s