Destination auto-stop

Lundi est mon jour off.

Vous le saviez peut-être, ou peut-être pas et dans ce cas là je vous l’apprends maintenant, mais le mardi et le mercredi étaient off également, car jours fériés pour ’cause’ de sport. Eh oui, Victoria est l’état avec le plus grand nombre de jours comme ceux-là, pour notre plus grand bonheur cette fois-ci.

Alors, avec trois fois vingt-quatre heures à combler, nous voilà parties dans de grandes réflexions sur ce que nous allions faire.

Partir en « weekend » improvisé, voici la solution la plus probable. Mais sans sous, c’est un peu plus compliqué. Oui, nous voulons économiser au maximum pour « plus tard », pour le moment où nous en aurions vraiment besoin, où nos envies nous guideront certainement plus loin que cette région.

Une idée farfelue est alors survenue : « tu veux qu’on parte en stop ?! ».

Je n’ai aucune idée d’où aller, comme d’habitude… et pour mon plus grand bonheur, elle a encore dit oui ! (attendez la demande en mariage…!)

Mardi matin, neuf heures : on prend littéralement tout ce qui traîne dans le frigo, un short, notre brosse à dent et GO !

ÉTAPE 1 : trouver une voiture

9:38 – Prêtes à partir !

Bien évidement que vous pouvez rire, mais c’est pas franchement facile ! On avait pensé au gros feutre et à la feuille A4 pour inscrire notre destination mais on préférait largement le pouce. Un coup d’œil sur internet pour voir si c’est bien un signe international et nous voici sur le côté gauche de la route à brandir notre gros doigt en l’air en espérant qu’une âme charitable s’arrête et nous embarque.

BlandineDébutAutostopComme en marketing on peut parler d’un très mauvais positionnement… Le fait de sortir de la maison et tendre le bras, même avec un grand sourire, c’était trop précipité.

Bon, bredouilles mais toujours motivées, on fait un bout de chemin en tram jusqu’à la route principale, la M1, qui part vers l’ouest de Melbourne.
Oui, parce qu’en arrivant le matin à l’appartement Blandine m’a dit « c’est bon, je sais où qu’on va ! » Et c’était Torquay. Je pense que je n’ai toujours pas réussi à mémoriser le nom, mais c’était une chouette idée !

10:20 – On se retrouve près de la M1, mais il faut encore réussir à partir de la CBD… On cherche le meilleur emplacement possible en se disant, quand même, que ce qu’on fait c’est un truc de dingue.

10:34 – En position.
C’est un geste que nous n’avions jamais fait, et pour tout vous dire, c’était assez étrange. On a essuyé des refus, des feintes d’automobilistes ‘rigolos’, des klaxons et puis …

chris

10:43 – … Chris devient notre premier chauffeur ! Ancien auto-stoppeur ayant fait toute l’Australie par ce moyen dans les années 70, il nous propose de nous déposer à un croisement avec plus de monde, de l’autre côté du pont. Bien sûr on accepte !

 

10:52 – On est au milieu de l’autoroute, sur un terre plein. Okay. Gros fou rire : « et si personne ne nous prend, comment on part de là ? ». Ben… On ne pouvait pas vraiment. Donc on s’active et on se met en position.

11:09 – Dane and Simon, deux jeunes allant à un barbecue chez des copains et prenant pour la première fois des ‘hitchhikers’ nous proposent une course jusqu’à Werribee, une ville paumée à trente minutes de route de Melbourne et, ma foi, assez laide. On n’y passe pas longtemps, ne prend pas de photos et puis on se positionne sur la route principale direction Geelong !

11:57 – Alex nous emmène directement au bord de la plage et on peut enfin se poser manger un bout ! Hmmm… C’était mérité !

On fait quand même le point sur ce qu’on est en train de faire :
– c’est cool
– c’est fou
– c’est quand même dangereux
On se dit qu’effectivement, on ne l’aurait jamais fait seules, et jamais de nuit. On nous fait également savoir que les autostoppeurs ne sont pas nombreux en Australie et que ce n’est plus chose commune de le faire. Bon… nous c’était la première fois, et puis de bonnes rencontres, donc à méditer si on réitère ou non !

15:20 – on part de Geelong, mais on visite quand même les alentours ! Avec un temps changeant toutes les minutes on essaye de trouver un spot sympa et on se remet au boulot.
On est face au soleil qui tape fort, on s’étale de la crème solaire sur le visage, et la pluie se met à tomber……….. Qu’on soit bien d’accord, pas une petite pluie fine hein, une averse ! blandinewet

Côté positif ? on fait pitié, donc on n’attend pas très longtemps avant que Tim nous prenne en voiture. Parfait ! il va à Torquay, il y habite, et nous propose même de rester dans sa coloc ! – Ah ces australiens…-

Il nous fait quand même un tour des plus belles plages de cette ville de surfeurs et le soleil apparaît, une fois déposées en ville on fait les boutiques et les jolies ruelles qui nous mènent à la plage tant convoitée…

Le soleil se couche et nous n’avions pas accepté de suite sa proposition et on se renseigne donc sur les auberges de jeunesse… trente six dollars par personne, ça nous paraît cher… « Allô, Tim ? ».

Nous sommes donc allées dans la coloc et la soirée était géniale, tout comme la matinée ! Bonne nuit de sommeil et petit déjeuné déjà préparé; nous avons rencontré des gens teeeeellement adorables ! L’hospitalité des australiens nous étonnera toujours.

ÉTAPE 2 : Le retour… Difficile mais nécessaire !

12:15 – Deux minutes nous ont suffit pour qu’Andrew nous prenne en stop ! quelle aubaine ! Il nous dépose même à un endroit stratégique et nous voilà déjà à nouveau sur le côté de la route.

13:07 – soit dix-huit minutes plus tard, Mo, le roi du Maroc selon lui, s’arrête ; un homme très intéressant et fort bavard qui nous apprend que le stop est en fait illégal et que nous pouvions risquer d’avoir une amende et également de perdre notre visa… Pour ces raisons, qui paraissent quand même assez évidentes, c’est un mode de voyage que nous n’allons peut-être pas utiliser à nouveau. Heureusement que c’était notre dernier trajet.
Direction Melbourne directement !

13:53 – retour à St Kilda… Et deux jours parfaitement remplis de plus à notre actif !

7 commentaires sur « Destination auto-stop »

  1. Bravo les filles ! Soit dit en passant : L’auto-stop est-il légal en Australie ? On entend beaucoup de rumeurs comme quoi c’est interdit, et que certains stoppeurs se sont pris des amendes. Il est en fait simplement interdit de se tenir sur la chaussée dans le Queensland et le Victoria, car cela peut gêner la circulation. Si vous faites attention à rester bien sur le bord, aucun problème ; vous pourrez lever le pouce en toute tranquillité.
    Choisissez donc vos endroits propices pour auto-stopper et …. bonnes ballades ;)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s