Mes-aventures (?)

« Après la pluie vient le beau temps »

C’est ce que dit le fameux adage. Alors on s’y colle !
et puis avec Melbourne, c’est pas mal vrai avec sa météo.

Il nous en est arrivé des choses ici depuis le début, et si je n’écris pas aussi souvent que je le devrais parce que je pense que cela n’a pas grand intérêt de raconter le tout, son contraire, et mes malheurs, je vais vous débriefer maintenant les semaines passées.

Alors… où en étions-nous exactement niveau logement ? Ah oui, le chef de gang des entourloupes. Ce sale type. Donc effectivement, après s’être accommodées tout ce temps de l’endroit que nous pensions temporaire deux semaines durant nous avons eu toute la semaine passée l’agréable surprise d’être prises pour un yoyo, à être dans le plus grand des flous, à stresser, s’interroger, hésiter sur le « pourquoi les gens se comportent-ils ainsi avec deux jeunes filles fiables, simples et saines d’esprit que nous sommes ? ». Nous avons un toit au dessus de notre tête et parfois rions simplement de la situation, mais c’est vrai que pour ma part, j’ai vraiment été plus qu’agacée de ce comportement. Le vilain nous disait, un jour sur deux (sinon c’est pas drôle), que nous allions emménager, puis que non, car la chambre est prise, puis que si, finalement la personne veut bien switcher avec nous, que nous devions préparer nos valises, pour nous annoncer le lendemain que ce serait non, car l’homme a changé d’avis. En toute honnêteté je pense que lui-même n’était pas d’accord avec son ‘moi’ intérieur avant de commencer la conversation avec nous et cette supposée tierce personne qui occupe la chambre que nous avions bookée il y a trois semaines.

Après un ultime coup de téléphone dans lequel un « ne nous prend pas pour des imbéciles et répond-nous, now »est sorti avec beaucoup de tact de ma bouche nous avions notre réponse : nous n’emménageront jamais ! Donc en avant la force d’internet et ses réseaux : on est à la recherche d’un nouveau logement à St Kilda, car il est hors de question de rester dans un endroit pareil, qu’un imposteur nous propose d’occuper, dans toute sa bonté, bien évidement. Trop aimable de nous faire dormir baie-vitrée sur rue, cuisine des années 30 avec un seul et unique thermostat de cuisson et petite souris en animal de compagnie. On adore.

Vous avez certainement remarqué que je parle beaucoup de St Kilda non ? C’est normal ! C’est le quartier où nous avons trouvé nos marques, notre travail (ou peut-être ‘nos’ !) et où il fait bon vivre ! Celui de la plage, du Luna Park, des longues promenades et des sorties détentes sur la fameuse Ackland Street. Celui accessible en vingt-cinq minutes de tram de la ville et non loin des quartiers bien fameux tels que Windsor, Prahran, Middle Park, South Yarra et la non des moindres ‘Chapel Street’, où tout y est concentré. Donc pour dire qu’on s’y sent quand même pas mal !

J’ai parlé travail ! OUI ! NOUS AVONS UN JOB ! C’est vrai que c’est en soi ‘facile de trouver’, mais quand même. Il ne faut pas s’attendre à un salaire de malade et des opportunités qui déchirent. J’ai pour ma part souhaité faire ma première expérience dans la restauration, car lorsqu’on me demande ‘qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grande ?’ je réponds simplement ‘rendre les gens heureux avec de la nourriture !’. Si ça vous fait rire, tant mieux ! J’ai également postulé dans un magasin de skate (ironie quand on sait que je me suis tordu la cheville en en faisant -très cher les frais médicaux d’ailleurs !-), d’autres jolies pâtisseries et je compte me rendre dans une belle chocolaterie de la CBD pour déposer un autre CV, ayant déjà travaillé dans le domaine. On croise les doigts !

Pour l’instant mes papilles sont constamment en éveil et je retrouve mes repères car c’est dans un restaurant grec que j’ai réussi à élire domicile ! Ayant presque réussi à me faire virer avant l’embauche et étant la seule fille du staff, faut se frayer un bon chemin… mais vous me connaissez déjà pas mal : je ne vais pas me laisser faire !

Vous voyez ? Étape par étape on arrive à tout faire ! et qu’est-ce que c’est plaisant d’arriver à tout mettre bout à bout et se débrouiller par soi-même. Même avec les mésaventures qu’il nous arrive, on ne baisse pas les bras, on reste optimistes et on va y arriver ! Je me suis quand même dit que je n’avais définitivement pas de chance et que mon karma était un sacré fumier. Puis j’ai été rassurée par ma copine Camille qui m’a dit « tu sais, c’est peut-être par ce que tu es de l’autre côté de la terre que tout s’est inversé pour toi. Comme le tourbillon dans le lavabo ! ». Ouais, possible. Je n’avais pas vu ça comme ça.
(Je tiens à te préciser également, Camille mi amor, que oui, l’eau tourne dans l’autre sens ici ! je te ferai une vidéo à l’occasion).

Et je me suis aussi rappelée d’un message que l’on m’a laissé un jour :
« Si jamais tu tombes, je serai toujours là pour te rattraper.
Signé : le sol »

Alors keep cool ! Life is easy !

2 commentaires sur « Mes-aventures (?) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s