‘Lentil as Anything’ – St Kilda

Hellloooo !

Jeudi dernier on est allées tester pour vous un restaurant végétarien au concept très original qui est celui de… la donation !

« Pay what you want ». Excitant non ?

On entre dans une petite gargote haute en couleurs où partager une table est chose usuelle, comme ses plats entre amis ! Avouez, picorer dans l’assiette de son voisin -tant qu’on le connaît- est vraiment stylé ! Nous, on s’est pas gênés !

C’est donc au ‘Lentil as Anything’ de St Kilda que nous avons posé nos vestes trempées sur le banc pour une soirée vraiment originale.

La carte est très appétissante ! Une aura plutôt asiatique s’en dégage pour notre plus grand bonheur. On a testé : un curry, un chili et une lasagne végétarienne.

lasa-restaurantreview2Nos plats en détail :

-> Green (Thai) Curry – Légumes de saison, tofu, basilic et germes de soja servis avec du riz avec une sauce kafir épicée au coco et citron vert.

-> Lasagnes (Végétariennes) – Tranches supperposées de légumes de saison rôtis, mozzarella, romarin, ail et tomates.

-> Thali of the DayUne assiette de leurs plats préférés Sri Lankais et Indiens. Servi avec du riz, pickle frais, yaourt et pappadums (galette indienne à la farin d’haricots).

Et toujours une option Vegan et Gluten free ! On s’est également fait plaisir avec le petit dessert du moment, un gâteau au chocolat jugé un peu sec par les copains, mais que j’ai dévoré…

Alors, ça donne envie n’est-ce pas ?

En ayant parlé avec d’autres personnes l’ayant déjà testé, je pense que celle-ci change régulièrement. Et puis, si vous vous rendez à celui de Footscray, Thornbury, Preston ou Abbotsford, vous risquez d’en trouver une toute autre. Sydney aussi !
« À tester Blandine ?
– Allez ! ».

Pay as you feel.

C’est d’ailleurs assez perturbant. Lorsque l’on reçoit cette fameuse feuille de papier imprimée sans connaître le concept de l’endroit on peut penser à une mauvaise blague. Interloqués, mais ravis de ce qu’il y a d’écrit, nous choisissons nos plats à côté desquels aucun prix n’est affiché. Normal du coup.

– Un peu d’histoire : Sri Lankais d’origine, Shanaka Fernando, bouddhiste et végétarien a lancé ce restaurant en arrivant en Australie dans les années 90 après avoir étudié le droit et voyagé en Asie, Afrique et Amérique du Sud. Son restaurant non-lucratif part du concept que tout le monde doit être accepté et manger un bon plat, même s’il n’en a pas les moyens financiers. Si quelqu’un n’est d’ailleurs pas en mesure de glisser un billet dans l’urne (ou ne souhaite pas le faire), d’autres moyens de contribuer au lieu sont possibles : aide au restaurant même, donations matérielles et artistiques. Chacun est donc libre de fixer le prix du repas selon l’expérience personnelle : qualité des plats, service attentif et agréable… Un business à fort succès reposant sur les clients, tout autant que sur les plus de quatre-vingt employés et bénévoles. Allez jeter un œil à ce dossier si vous le souhaitez, bien qu’en anglais, extrêmement intéressant. –

Il est vrai que les plats n’ont pas l’air très chers à confectionner mais qu’est-ce que l’odeur est bonne ! et si vous demandez le prix du plat au staff, voyez leur sourire et haussement d’épaules.

On a été placés dans le fond de salle, dans une cour extérieure très peu chauffée, à côté de deux allemandes et d’un homme assez bizarre pour être honnête. Ce dernier devait certainement profiter du système car en partant, et n’ayant même pas terminé son plat, il n’est même pas passé par la boîte.

Oui, la boîte. C’est celle qui réceptionne toutes les donations. Le don est donc anonyme et à votre mesure. Vous pouvez décider de ne rien dépenser, juger du prix de confection de chaque assiette ou régler comme vous l’auriez fait dans un autre endroit, comme une ‘sortie restaurant’ habituelle.

Des plats, des desserts, une déco sympa et de belles discussions. On est restés jusqu’à la fermeture à neuf heures du soir à rire, se demander combien on allait glisser dans cette fameuse boîte et en se posant la question suivante : « est-ce que ce concept fonctionnerait à Paris ? ». Si vous avez d’ailleurs des tuyaux ou souhaitez donner votre avis, avec grand plaisir !

En tout cas, nous on adore et on approuve. Le personnel, polyglote et toujours sourire, est adorable et la carte variée, les goûts à l’honneur et la présentation -bien que peu élaborée- impeccable ! et hop, le lien pour les curieux : http://lentilasanything.com/

Un excellent moment passé avec notre rencontre française de la semaine dernière à qui on souhaite une bonne fin de tour du monde et à qui on dit « à la prochaine à Paname ! ».

… à très vite pour une nouvelle revue restaurant !

3 commentaires sur « ‘Lentil as Anything’ – St Kilda »

  1. Le concept existe en France et à Paname . On parle souvent de « prix libre » ici. Le concept de prix libre se développe aussi beaucoup pour les petits festivals.
    Sur Paris, je pense notamment à « La Cantine des Pyrénées » dans le 20ème où ils servent du lundi au vendredi (Entrée/plat/Dessert). Ils ont un prix indicatif de 4€ pour donner une idée du « tarif idéal » mais si t’as pas de thunes ou moins c’est pas grave .Et si tu veux donner plus c’est possible. => https://www.facebook.com/cantinedespyrenees

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s